Un nouveau d’Alain Berruer : « De la part des anges » (voir le forum)
Edito

Merci à tous ! Enregistrer au format PDF

Lundi 11 octobre 2021 — Dernier ajout vendredi 22 octobre 2021

C’est avec un grand plaisir que je confirme et amplifie les remerciements adressés dès hier par Léon au nom de tous les participants.

Remerciements vers tous les intervenants, et ils étaient nombreux.

Remerciements confirmé et amplifié car nous n’avions pas encore vu l’excellent buffet, les animations et surprises (magicien, photos, reportage, plaque « rue Amyot », etc.), ni les nombreux souvenirs remis …

Confirmé et amplifié au vu des nombreux messages que je reçois depuis hier : tout le monde semble enchanté et je me fais volontiers le relais de tous les remerciements qui vous sont adressés.

Merci aussi (et bravo pour la réactivité) pour le message sympa de Fréderic Meunier ce midi.

En toute transparence, ci-dessous, notre COMM interne « promo 1971 ».

Cela confirme l’impression de Fréderic « J’ai été frappé, très agréablement, par votre esprit soudé de promotion » puisque au-delà des 26 anciens présents physiquement à Villejuif, c’est 38 anciens sur 51 survivants qui ont tenté de participer à cette journée de retrouvailles, plus quelques (6) messages bienveillants (seuls 7 sur 51 étaient réellement "off" par maladie ou désintérêt).

Nous serons heureux de voir bientôt les reportages, articles, etc. bref tous ce que « les jeunes » auront fait à propos de ce passage « des anciens »

Avec une attente particulière des photos de classe « vues d’en haut » car du sol il est difficile de bien voir les 26 présents entourant Frédéric.

Encore merci au nom de tous et des 6 organisateurs en particulier. Rendez-vous dans 10 ans !

Jean Louis Baudy

Une anecdote hier soir au diner avec un échange :
La jeune serveuse « Vous êtes des anciens des Mines ? »
- « Non, mieux que les Mines ! »
- « Vous êtes de Polytechnique ? »
- « Non, mieux que Polytechnique ! »
Très intriguée, donc nous lui avons bien sur raconté l’histoire et maintenant elle connait l’EFREI (l’école numéro UN en terme de …. mais cela, vous le savez !)
Quant à elle, elle est bien trop jeune pour avoir connue l’EFREI rue Amyot !